Couleurplume

Ecrire et ressentir

Fin

Classé dans : Monde incohérent — 2 juin 2012 @ 14 h 00 min

Et soudain le ciel sombra dans la démence.

Les héros s’effondrèrent percés de leurs lances.

Les philosophes apeurés refusaient de croire

A la fin de ce monde si souvent critiqué.

Des charognes ignobles, attirés par le noir,

Allaient boire le sang impur des rejetés.

Pourtant, dans ce malheur, peut-on voir la lueur

Du renouveau rêvé, un espoir de bonheur?

3 commentaires »

  1. Fox dit :

    Un texte sombre…. Qui fait sens malheureusement, mais sombre :-)
    Bonne soirée !

    Dernière publication sur  : puisque tu réduis tout

  2. despritetdecoeur dit :

    Les ténèbres dans ce texte… ^_^

  3. Lola dit :

    Vous avez une très belle plume!
    Roman

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Isaparis75 |
La page de Taquilée |
margotlivre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mymodawana
| Whispering
| Writingbynight